Montréal rafle le premier prix pour sa stratégie d’attraction d’investissements étrangers en aérospatiale

By 17 juin 2020 juin 19th, 2020 Actualité aéronautique, Aérospatiale
15 JUIN 2020

L’industrie aérospatiale est sans doute l’une des plus touchées par la crise de la COVID-19, et ce, à l’échelle mondiale. Montréal n’y a pas échappé. Et pour rebondir, la métropole devra notamment miser sur l’apport des entreprises étrangères, déjà nombreuses à y investir. Le fDi Magazine (Financial Times) vient d’ailleurs tout juste d’accorder à Montréal le prix de la meilleure stratégie d’attraction d’investissements étrangers, au classement Aerospace Cities of the Future 2020-2021.

La mairesse de Montréal et présidente de la Communauté métropolitaine de Montréal, Mme Valérie Plante, affirme qu’il n’est pas étonnant que Montréal soit aujourd’hui considérée comme l’une des meilleures villes au monde pour implanter une entreprise en aérospatiale. « La métropole possède un écosystème à 360 degrés, misant sur toute une chaîne de fabricants et de fournisseurs d’équipement d’origine, qui s’appuie sur des établissements d’enseignement supérieur et des centres de recherche pour bâtir des ponts avec l’industrie. »

Pour Montréal International, cette nouvelle tombe à point pour mobiliser et inviter tous les acteurs de l’industrie aérospatiale, incluant les représentants institutionnels et gouvernementaux, à redoubler d’ardeur afin de relancer les activités du secteur. « Cette distinction constitue non seulement une reconnaissance mondiale de notre travail d’attraction d’investissements, mais confirme à quel point nous possédons une industrie porteuse et à haute valeur ajoutée pour toute l’économie du Québec », a déclaré Stéphane Paquet, président-directeur général de Montréal International.

L’aérospatiale, secteur névralgique pour l’économie du Québec

Avec plus de 43 000 emplois hautement qualifiés, soit l’équivalent d’un travailleur sur 50 dans la région, le secteur peut compter sur la présence névralgique de cinq maîtres d’œuvre, d’une quinzaine de partenaires de premier rang, équipementiers et entreprises de révision et d’entretien lourd ainsi que 219 fournisseurs. Tous les principaux chefs de file mondiaux, incluant Airbus, Bell Flight Textron Canada, Pratt & Whitney, Thales et CAE, ont tour à tour réalisé des investissements majeurs dans la région, permettant de soutenir une croissance remarquable ces dernières années.

Selon une récente étude de l’Institut du Québec[1], l’industrie aérospatiale est jugée stratégique pour l’économie du Québec et mérite donc d’être encouragée et soutenue par les politiques gouvernementales, notamment en raison de ses investissements majeurs en R-D, de son degré d’innovation et de sa contribution significative au commerce extérieur. À cet effet, plusieurs intervenants de l’industrie réclament une politique canadienne en aérospatiale.

Montréal se démarque également comme étant le plus grand centre aérospatial du pays, avec près de 49 % des effectifs, 57 % des ventes et 70 % de la R-D au Canada.

[1] Institut du Québec (IdQ), une grille d’analyse pour identifier les industries stratégiques, 2020.

Solution Orange

Auteur Solution Orange

Plus d'articles par Solution Orange