Renforcer le leadership canadien en robotique intelligente pour soutenir les emplois

Nouveaux contrats accordés à MDA et à Canadensys Aerospace Corporation pour mettre au point des concepts de rovers lunaires.

LONGUEUIL, QC, le 15 oct. 2018 /CNW Telbec/ – L’Agence spatiale canadienne (ASC) positionne la communauté spatiale canadienne afin qu’elle poursuive son rôle de chef de file mondial de la robotique spatiale. Pour permettre au Canada de renforcer son leadership dans ce domaine, l’ASC a annoncé aujourd’hui qu’elle investira 1,6 million de dollars dans deux concepts de rovers lunaires qui feront appel à l’intelligence artificielle pour prendre des décisions. Les entreprises canadiennes MDA, filiale de Maxar, et la Canadensys Aerospace Corporation se sont toutes deux vu accorder un contrat de 800 000 dollars pour la création de concepts novateurs pour le compte de l’ASC.

L’annonce de l’ASC coïncide avec le début de trois journées destinées à faire valoir les capacités spatiales du Canada auprès de grandes entreprises du secteur spatial, notamment Blue Origin, Airbus Defence and Space et Moon Express. Dans le cadre d’entretiens qui se poursuivent avec la communauté spatiale internationale afin d’établir les options de participation du Canada au prochain chapitre de l’histoire de l’exploration spatiale, l’ASC a récemment signé un protocole d’entente avec la société américaine Moon Express. Cette entente permettra à des entreprises et des chercheurs canadiens de proposer leur expertise et leurs capacités à Moon Express. L’ASC étudie également la possibilité d’utiliser le service d’atterrisseur lunaire de cette entreprise pour livrer des charges utiles canadiennes à venir.

Ces activités favoriseront la croissance et l’innovation des entreprises canadiennes dans le contexte d’une économie moderne et multiplieront les occasions d’exporter leurs technologies et services.

En bref

  • Les contrats attribués à MDA et à Canadensys Aerospace soutiendront 61 emplois bien rémunérés et permettront au Canada de jouer un rôle important dans les missions lunaires à venir avec des partenaires internationaux.
  • Un rover lunaire serait vital à la recherche scientifique. En effet, il recueillerait des échantillons lunaires qui seraient rapportés sur Terre et permettrait de tester la technologie nécessaire à la mise au point d’un rover à cabine pressurisée capable d’assurer le transport des astronautes sur la surface de la Lune.
  • La prise de décisions par intelligence artificielle constitue un nouveau chapitre dans l’évolution de la technologie des rovers d’exploration planétaire. En effet, le rover serait en mesure d’évaluer son environnement immédiat, d’analyser les risques et de planifier de manière autonome son trajet afin d’atteindre les objectifs fixés. Les rovers dotés de capacités décisionnelles autonomes pourront atteindre plus efficacement davantage d’objectifs scientifiques.
  • 44 organisations participeront aux Journées de l’industrie spatiale de l’ASC du 15 au 17 octobre au cours desquelles environ 70 rencontres interentreprises auront lieu.

Citation

« Non seulement le secteur spatial canadien incite les Canadiens à viser les étoiles, mais il est aussi depuis longtemps à l’avant-plan de la science, de la technologie et de l’innovation canadiennes. Grâce à cet investissement, notre gouvernement soutient un secteur clé de notre économie, qui crée de bons emplois et qui continuera de propulser l’économie de l’innovation du Canada vers de nouveaux sommets. »

L’honorable Navdeep Bains, ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique

Source: Agence spatiale canadienne

Site Web : http://asc-csa.gc.ca

Courriel : mailto:ASC.Medias-Media.CSA@canada.ca

Emplois de l’heure:

Share This