Boeing et Airbus s’activent: retombées en vue au Québec

02
Juin
Boeing et Airbus s’activent: retombées en vue au Québec
  • Sylvie Lacaille
  • 0 Views
  • 0 Comment
  • No tags
Les vents contraires qui ralentissaient l’industrie aéronautique commencent à changer de direction.

Au cours des dernières semaines, Boeing et Airbus ont annoncé qu’ils allaient augmenter la cadence de production de certains appareils, ce qui réjouit les fournisseurs québécois.

«Ce sont de bonnes nouvelles, c’est toute la chaîne d’approvisionnement qui va en bénéficier», a déclaré le président et chef de la direction d’Héroux-Devtek, Gilles Labbé, au cours d’un entretien téléphonique avec La Presse Affaires.

La semaine dernière, Boeing a annoncé qu’il augmentera la cadence de production du 737 au début de 2012, la faisant passer de 31,5 à 34 appareils par mois.

«L’économie globale continue à reprendre du poil de la bête cette année et nous croyons que les transporteurs aériens renoueront avec la rentabilité, a déclaré le vice-président au marketing de Boeing Avions commerciaux, Randy Tinseth. Nous croyons qu’il y aura une demande accrue pour des avions, spécialement dans le marché desservi par le 737, en 2012 et par la suite.»

Quelques semaines auparavant, Boeing avait annoncé qu’il augmenterait la cadence de production du 777 de 5 à 7 appareils par mois au milieu de 2011. Quant à la cadence de production du 747, elle passera de 1,5 à 2 appareils par mois au milieu de 2012.

Pour sa part, Airbus a annoncé que, dès décembre prochain, il augmentera de deux appareils par mois la cadence de production de l’A320.

«Nous considérons ces augmentations de cadence comme un signe clair que l’industrie aéronautique commerciale est en pleine reprise», a commenté l’analyste Cameron Doerksen, de la firme Versant Partners.

Gilles Labbé a indiqué qu’Héroux-Devtek fournissait des pièces pour tous les appareils visés, notamment des cylindres pour les pistons des trains d’atterrissage.

Les fournisseurs doivent se préparer à l’avance lorsqu’un avionneur hausse sa cadence de production.

«Dans le cas du 777, on parle de six à neuf mois», a déclaré M. Labbé.

Les annonces de Boeing et d’Airbus ont également réjoui CMC Électronique, qui fabrique notamment des panneaux pour l’A320 et qui offre des organiseurs de vol pour le 737 et le 747 et des antennes de communication satellite pour le 777.

«Ça pourrait avoir un effet sur les ventes de ces produits, a commenté la directrice des relations publiques de CMC, Janka Dvornik. C’est fort positif.»

Par ricochet, la petite entreprise Alta Précision devrait aussi bénéficier des augmentations de cadence. Elle fabrique notamment des composantes pour les fournisseurs d’Airbus. Le directeur du développement des affaires d’Alta Précision, Giovanni Bevilacqua, a toutefois mentionné que ce qui fera vraiment la différence pour l’entreprise, ce sera le début de la production à grande échelle du Boeing 787, le Dreamliner. À partir du mois d’août, la cadence passera de 2 à 2,5 appareils par mois. D’ici 2013, Boeing assemblera 10 appareils 787 chaque mois.

Alta Précision fabrique des pièces pour Messier Dowty, qui réalise les trains d’atterrissage du 787.

«Le 787, c’est le programme qui nous permettra de décoller, a affirmé M. Bevilacqua. En 2010, les choses vont se maintenir, mais en 2011, nous décollerons.»

Héroux-Devtek participe également au programme du 787. L’entreprise fournit des composantes majeures du train d’atterrissage à Messier Dowty. «Nous sommes prêts pour la reprise», a affirmé M. Labbé.

Source: La Presse

Share This